FAQ

Sur cette page, je répond aux questions qui me sont le plus souvent posées. 

  • Comment fait-on pour devenir sage-femme ?

En France, pour devenir sage-femme, il faut tout d’abord avoir le BAC, n’importe quel bac général ou technologique, pour pouvoir s’inscrire à la Fac. Il faut ensuite réussir le concours de la PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé), plus communément appelée « 1ère année de médecine ».  Le concours est contingenté, c’est-à-dire qu’il y a un nombre de places limitées (le numerus clausus) pour intégrer le cursus de sage-femme.
Par exemple, dans ma fac, nous étions 1800 inscrits environ, pour seulement 30 places en sage-femme.
Une fois le concours réussi, on continue nos études dans l’école de sages-femmes dépendante de la faculté de médecine dans laquelle vous avez réussi le concours.
Ensuite il y a encore 4 ans d’études afin d’obtenir le Diplôme d’Etat (DE) de Sage-femme. Le métier de sage-femme est donc un niveau Master, Bac+5

  • Est-ce qu’il est obligatoire de faire un bac scientifique (bac S) pour devenir sage-femme ?

NON ! Rien n’est obligatoire. Pour pouvoir devenir sage-femme, il faut pouvoir s’inscrire à la fac de médecine. Pour cela rien d’autre que le bac n’est exigé. Cependant, renseignez-vous bien auprès de la fac de médecine la plus proche de chez vous, car au vu des nombreuses demandes d’inscription, il y a désormais un système de sélection dans certaines universités…
Après ne nous voilons pas la face, les études de médecine restent des études scientifiques. Mais d’après moi, le principal étant la motivation et la volonté. Dans la vie « quand on veut, on peut ! »

Tu n’as pas fait le « fameux » bac S ? Pas de panique, tu peux largement te mettre à niveau en SVT, en physique-chimie et revoir tes bases de mathématiques durant les vacances d’été. De plus, en PACES (la 1ère année de médecine) tout est repris à zéro ! Donc si tu ne sais pas ce qu’est une cellule, ni un noyau, tout te sera réexpliqué.

Tu as fait un bac scientifique ? Et bien félicitations 😊 ! Mais ce n’est pas pour autant que la partie est gagnée d’avance. Il va te falloir beaucoup de travail, et revoir tes bases afin qu’elles soient le plus solide possible.

  • Est-ce qu’une sage-femme fait autre chose que des accouchements ?

BIENSUR ! Les accouchements ne sont que la partie visible de l’Iceberg. Le métier de sage-femme consiste au suivi de la femme de son adolescence à sa puberté. La sage-femme réalise les consultations en matière de contraception, de suivi-gynécologique annuel, mais aussi le suivi de la grossesse. Elle réalise également la préparation à la naissance, et le suivi dans le post-partum (c’est-à-dire après l’accouchement). Une sage-femme effectue aussi des séances de rééducation du périnée, et fait partie intégrante dans la prévention et le dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus (le fameux papillomavirus).
Compétence moins connue, car plus récente, la sage-femme assure les entretiens en matière d’orthogénie (c’est-à-dire tout ce qui concerne l’avortement) et peut réaliser des ivg médicamenteuses en respectant des critères bien précis.
Il est également possible de passer des diplômes supplémentaires (appelés DU pour Diplôme Universitaire), ainsi une sage-femme peut, par exemple, faire des séances d’acupuncture, d’hypnose, de sophrologie… ou encore être sage-femme échographiste.
Il existe également des sages-femmes de PMI (Protection Maternelle et Infantile), de PMA (Procréation Médicalement Assistée)
Le métier de sage-femme est donc très varié, j’écrirai très prochainement un article pour présenter l’ensemble des compétences de la sage-femme.

  • Comment se déroulent les études de sage-femme ?

Je vais essayer d’être synthétique, car j’y consacrerai un article entier.
Tout d’abord, la première étape et pas la plus évidente, réussir le concours de 1ère année de médecine ; j’ai nommé la fameuse PACES. Une fois le concours réussi, on entre en école de sages-femmes (appartenant à la faculté de médecine) pour 4ans.
La 2ème et la 3ème année d’études sont consacrées à la physiologie. Dans la continuité de la première année de médecine, on y apprend le fonctionnement normal du corps (neurologie, cardiologie, endocrinologie… et j’en passe). A cela s’ajoutent également des matières propres au cursus de sage-femme, c’est-à-dire l’obstétrique, la pédiatrie, la gynécologie et l’embryologie. Il y a également des modules de sciences humaines, de psychologie, de santé publique, de pharmacologie, de génétique et de droit.
En parallèle des cours, on réalise des stages. Tout d’abord un stage infirmier afin de découvrir le monde de l’hôpital et d’acquérir des gestes techniques de bases tels que ; savoir préparer une perfusion, savoir faire une toilette au lit, savoir réaliser une prise de sang et j’en passe.
Ensuite, les premiers stages en salle d’accouchement ont lieu, ainsi qu’en suite de couche, en consultation de suivi de grossesse.
Chaque école à sa propre organisation. A la fin de la 3ème année d’étude, on valide alors la licence.

La 4ème et la 5ème année d’étude sont consacrées à la pathologie. On y étudie principalement l’obstétrique, la pédiatrie et la gynécologie mais aussi la psychiatrie, les sciences humaines et le droit. Ces deux années se déroulent en alternant les périodes de stage qui deviennent plus importantes et les périodes de cours.
Au cours de ces deux années, on réalise aussi notre mémoire de fin d’étude et on prépare le DE (diplôme d’Etat). A la fin de la 5ème année, on passe un examen final reprenant l’intégralité du cursus afin d’obtenir le diplôme d’Etat, il faut également passer la soutenance de mémoire et valider celui-ci.
A la fin de la 5ème année d’étude, on valide donc le master ainsi que le diplôme d’état : le Graal nous permettant de pratiquer notre métier.

Pour finir, parce que j’ai oublié de le préciser, le contrôle de connaissances se fait par un système de partiels semestriels et non en contrôle continu.
Chaque stage doit également être validé par le terrain de stage et par l’école. Nous avons des objectifs institutionnels et personnels à valider. Enfin, une à deux fois par an, nous sommes évaluées sur le terrain de stage par un professeur de l’école accompagné d’une sage-femme du lieu du stage.

  • Devenir sage-femme est-ce que c’est si difficile de ça, car c’est mon rêve ?

Difficile peut-être, impossible NON ! Tout est une question de motivation, de capacité de travail et d’organisation.
A mon avis, ce n’est pas un cursus plus difficile qu’un autre (personnellement, je trouve cela plus facile que des études d’ingénieur ou de droits, mais car cela me plaît. Le « difficile » c’est très subjectif et personnel).
Ce que je peux dire, c’est que ce sont des études qui demandent beaucoup de travail et d’investissement personnel. Nous n’avons « que » 5 ans d’études, et au final, cinq années c’est peu en comparaison aux nombreuses connaissances et compétences que nous devons acquérir. Nous enchaînons les stages, et devons continuer à apprendre et réviser nos cours en parallèle.
Par exemple, lorsque tu es en stage en salle de naissance, tu as des gardes de 12h à faire.  Majoritairement tu es de garde ainsi : JOUR – NUIT – REPOS – REPOS (et ça recommence).
Disons que tu commences un lundi, tu feras donc le lundi tes 12 heures de gardes de JOUR (8h-20h), le Mardi tu feras tes 12 heures de garde de NUIT (20h-8h). Ta garde se finira donc le Mercredi matin à 8h, le mercredi étant ton premier jour de repos ; tu iras dormir. Le Jeudi tu auras une journée de repos pour te remettre de tes gardes. Le vendredi tu recommences le roulement en prenant ta garde de jour… Donc si tu me suis toujours, tu comprendras que j’ai la journée du jeudi pour réviser. Ceci est un exemple, tous les plannings ne sont pas ainsi en salle de naissance, mais dans mon école c’est le cas.
C’est donc un rythme fatiguant et difficile au début, mais à force on s’y fait. Ce qui peut être difficile aussi, ce sont les situations parfois pas évidentes que tu rencontreras lors de tes stages et qu’il faudra « laisser aux vestiaires »… Mais si tu fais ces études avec passion, tu prendras du plaisir à étudier.

« Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie ! » – Confucius

2 réponses à « FAQ »

    1. Coucou Romane,
      J’achète mes livres généralement sur Amazon ou à la librairie de ma ville.
      Pour travailler j’utilise :
      MÉMENTO DE LA SAGE FEMME 2ème édition Richard Matis
      Le KB de Gynécologie obstétrique de Blandine Courbière et Xavier Carcopino
      Pratique de l’accouchement Relié de Jacques Lansac

      Ce sont mes 3 indispensables 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *