Des mots sur les maux


ECRITURE, SAGE-FEMME / dimanche, septembre 3rd, 2017
GraineDeCigogne©

Du fait de mes études, je vois, j’entends, je vis des choses qui ne sont pas nécessairement évidentes. Quand j’arrive dans ma voiture à la fin d’une garde, je prends toujours quelques minutes pour respirer profondément, afin de laisser ces moments à l’hôpital et de rentrer à la maison la plus disponible possible pour vivre ma vie privée.
Seulement, parfois, il m’arrive de repenser/ de ressasser une histoire, une situation.

Quelquefois, cela m’empêche même de m’endormir. Je sais alors que c’est parce que je suis marquée et je dois agir…
Pour cela, j’écris. Je mets des mots sur les maux. J’ouvre mon cahier et j’écris jusqu’à ce que mon esprit soit vidé, puis je referme la couverture comme si je chassai mes pensées. Et cela fonctionne !
Je ne relis que rarement mes écrits, mais le fait de coucher sur papier ces maux me permettent d’avancer et de pouvoir « encaisser » les choses tout en prenant du recul.

Après cela, je n’y repense plus. Peut-être parce qu’inconsciemment je sais que si je veux y repenser alors je n’ai qu’à ouvrir mon cahier. Peut-être que l’au fond de moi, je ne veux pas oublier. Mais je ne peux pas supporter tout ce poids !
Alors telle une éponge imbibée, je m’essore à travers les mots, pour pouvoir à nouveau m’imprégner sans être intimement touchée. Je suis consciente que c’est un moyen de défense, mais je n’ai rien trouvé d’autre : écrire en guise de thérapie

 

Un jour, Julie, une super copine de promo m’a dit : « Tu ne devrais pas garder ces textes pour toi. Ils sont beaux, partage-les ! ».
C’est pourquoi je publierai certains de ces textes dans la rubrique « Ecriture » et « Des mots sur les maux ».
Ma douce Julie, si tu passes par-là : MERCI du fond du cœur.

Géraldine

Carnet : Clair’s  – Stylo : Hema

2 réponses à « Des mots sur les maux »

  1. Je suis moi même etudiante sage femme (en Allemagne) mais je me retrouve tout à fait dans ton article. J’ai la meme technique. ^^ Si jamais tu te decide de publier ces textes, je serai ravi de les lire
    Bonne continuation

    1. Après je fais du sport aussi. Ca aide pas mal à se défouler. Mais écrire reste la meilleure des thérapies pour moi. J’ai déjà deux, trois textes que je publierais..
      Le reste viendra au fur et à mesure. Merci de ton commentaire en tout cas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *