César


LIFESTYLE, SAGE-FEMME / dimanche, octobre 1st, 2017
Tout droit réservé à Christian Berthelot

Un jour durant ma PACES, j’ai découvert, totalement par hasard sur Internet, une magnifique photo en noir et blanc. Ce genre de photo qui te touche, qui te coupe le souffle, où tu te dis que le photographe a un talent fou !
On y voit un bébé dont le cordon qui le relie à sa mère n’est pas encore coupé. On voit sur le visage de l’enfant une expression de découverte, découverte de la vie dans laquelle il apparaît.  C’est touchant, c’est beau. Cette photo me coupe le souffle tant elle me touche !

J’aime cette photo. Je l’aime tellement que je décide de la mettre en fond d’écran. Cela me motive, ce concours, je vais l’avoir. Je veux voir ce genre de scène ! Je le sais, je le sens au fond de moi, je veux être sage-femme, je vais être une sage-femme…

Quasiment un an plus tard, lors d’une randonnée dans la forêt de Paimpont, mon cousin  me parle d’un de ses amis photographes qui a eu la chance de pouvoir entrer dans un bloc opératoire pour pouvoir photographier les toutes premières secondes de vie d’enfants naissants par césarienne.  Je trouve la coïncidence folle ! Il me montre alors un panel des photographies. Et devinez quoi ?!  LA photo qui avait ravivé la flamme de ma motivation, un an plus tôt, en fait partie. Et en plus, elle est en couleur! 😉

À défaut de pouvoir rencontrer cet artiste, j’ai pu voir l’intégralité des photos. Chaque photo est unique. Chaque photo est belle et émouvante. C’est cru, c’est réel, c’est touchant.
Je me devais de partager ça avec vous :
Projet artistique « César, Premières secondes sur Terre » par Christian Berthelot.

J’espère que ces articles “partage de découverte”, vous plaisent. J’ai hâte de lire vos commentaires, n’hésitez pas à me dire si vous aussi,  vous avez déjà eu un coup de cœur photographique.

Prenez soin de vous.

Géraldine

Romain, si tu passes par là, je t’embrasse bien fort !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *